Il y a des gens qui peuvent être ailleurs quand ils veulent ...

Il y a des gens qui peuvent être ailleurs quand ils veulent ...

Faux - semblants

venetiaanse-maskers-49499388.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Faux-semblants

 

L'amer en retour

 

L'indifférence

 

 

.......................................................................................................

 

 

 

Feindre à sa guise l'humanisme

 

Porter l'amour en sa devise

 

Dans le berceau de l'égoïsme

 

 

 

 

 

Piedra

 

 

Le 29/09/2018

 

 


29/09/2018
34 Poster un commentaire

L'automne

42084543_233266857534988_4392094133108342784_n.jpg

 

 

 

 

 

L'automne a la couleur ambrée

 

Des feuilles qui se meurent

 

Le goût d'une pomme

 

Le parfum d'un figuier

 

Où s'attarde la dernière abeille

 

Et l'odeur d'un sous-bois

 

A l'humus trop mouillé

 

L'automne est un raisin

 

A la peau vermeille

 

Une grappe aux grains lourds de suc

 

Qui se dore aux derniers rayons du soleil

 

L'automne c'est aussi un oiseau

 

Qui picore une mure avec délicatesse

 

Pour ne pas perdre l'équilibre

 

Sur la ronce hasardeuse

 

De ce fruit si tentant

 

A la robe trop noire

 

En ce dernier jour d'été

 

 

 

Le 17/09/2018

 

 

 

Piedra

 

 

 

 


17/09/2018
35 Poster un commentaire

Recueil de poésie

 

Mon recueil de Poésie est disponible à la fnac et dans toutes les librairies.

 

 

 

 

36734029_1895842813801379_2317267046695436288_n (1).jpg


12/09/2018
20 Poster un commentaire

L'été s'endort

36802298_2090501647874519_2141472098239905792_n.png

 

 

 

 

 

Les cigales ont tu leur amour

 

L'été s'endort

 

Le soleil ne darde plus

 

Et tombe en grappe d'or

 

Sur la plage abandonnée une barque échouée

 

Le sable encore chaud colle à ma peau

 

Je m'abandonne aux remous capricieux de l'eau

 

Les ressacs font tressaillir mes rêves

 

Et resurgir tes aveux

 

Dans mes mains un galet

 

Où ton nom est gravé

 

 

 

 

Piedra

 

 

03/09/2018


03/09/2018
47 Poster un commentaire

Ta lettre

lettre_camelia.jpg

 

 

 

 

 

Ta lettre m'attendait

 

Telle une amante

 

Au bord du désir

 

Elle avait un arôme charnel

 

Et l'encre palpitait telle

 

Une flamme ardente

 

Pour mieux m'en griser

 

Je fermais les yeux

 

Et cueillais chaque mot d'un baiser

 

Caressant la blancheur du papier

 

Où s'enracinait notre histoire d'amour

 

 

 

 

 

 

Piedra

 

 

Le 19/08/2018


19/08/2018
40 Poster un commentaire